N'HÉSITEZ PAS À NOUS JOINDRE PAR COURRIEL OU PAR TÉLÉPHONE :

Tél : 450 699-3874

info@jacqueslazure.com

© 2018 par Jacques Lazure. Créé avec Wix.com / par artlequin.com

VOUS POUVEZ ÉGALEMENT NOUS JOINDRE VIA LE FORMULAIRE CI-DESSOUS : 

AUTEUR

SCÉNARISTE

PRIX :

ALVINE-BÉLISLE / BRIVE-MONTRÉAL / M. CHRISTIE
LES GRANDS PRIX DU LIVRE DE LA MONTÉRÉGIE
QUÉBEC-WALLONIE BRUXELLES
GRAND PRIX DE LA SCIENCE-FICTION ET DU FANTASTIQUE QUÉBÉCOIS

FINALISTE :

AU PRIX DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL
PRIX CASPAR AWARDS- CANADIAN SCIENCE-FICTION AND FANTASY ASSOCIATION AWARDS- ALBERTA

J’ÉCRIS DEPUIS L’ÂGE DE 15 ANS.

Au début, j’écrivais des poèmes. Pour exprimer mes colères et mes doutes. Pour recevoir un écho de ce que je croyais être ou devenir. Pour être moins seul, aussi.

Ensuite, j’ai écrit des nouvelles. Pour raconter des histoires. Pour me laisser entraîner dans un monde différent du mien. Pour y croire, aussi.

Puis, j’ai écrit un premier roman. Pour me lancer un défi. Pour voir des personnages vivre ou mourir sous ma plume. Pour en retirer une grande fierté, aussi.

Enfin, j’ai voulu publier des livres. Pour en faire un métier. Pour laisser une petite trace de mon passage. Pour me faire apprécier des lecteurs et lectrices, aussi.

Depuis, j’ai écrit une vingtaine de romans et nouvelles, j’en ai publié une quinzaine. J’ai gagné des prix littéraires, aussi.   

Et je continue à écrire des poèmes, des nouvelles, des carnets littéraires et des romans. Mon dernier-né s’intitule Chroniques de l’Après-Terre. Ce roman raconte les aventures de quatre jeunes femmes parties à la recherche de textes sacrés. Elles chevauchent des chevadaires, des bêtes fabuleuses, à la fois cheval et dromadaire. Dans cette histoire, il n’y a pas que les bêtes qui soient fabuleuses:  les personnages, les décors, les péripéties, aussi.

À l’heure où la religion provoque encore des conflits un peu partout autour de nous, où les femmes luttent toujours pour la reconnaissance de leurs droits, vous verrez, en lisant les Chroniques de l’Après-Terre, que sous ses allures de science-fiction post-apocalyptique, ce roman demeure d’une étonnante actualité.   

INspirer

Ma petite lumière intérieure

 

Quelle est l’étincelle qui fait jaillir l’écriture? Quelle est la part d’inspiration présente dans le travail d’écriture de Jacques Lazure? Quelles sont ses sources, ses lieux, ses objets amorçant le début d’un roman ou d’une nouvelle?

Raconter

Ma manière d’inventer des histoires

 

Quel est le processus de création de Jacques Lazure dans l’écriture de ses romans et de ses nouvelles?  Quelles sont les distinctions entre l’écriture de livres-jeunesse dédiés aux jeunes adultes et celui de littérature générale? Quels sont les plans suivis ou à créer?

Écrire

Quelques mots sur l’écriture

 

Un aperçu de ce que le mot écrire représente pour
Jacques Lazure.

TRANSMETTRE

Salons, rencontres et tournées

 

Jacques Lazure raconte brièvement ce que représente pour lui, les salons, les rencontres et les tournées.

NOUVEAUTÉS

La planète terre n'est plus la même depuis le Grand Chaos...


Longtemps après ce terrible événement, Joni, jeune femme du camp des Rebelles, reçoit de sa Grande Mère la mission de recueillir des textes sacrés des trois grands peuples qui habitent cet Après-Terre: Fkions, Rebelles, Éclatants.

Avec trois compagnes, Nico, Nina, Siouxsie qui voyagent sur des chevadaires (magnifiques bêtes tenant à la fois du dromadaire et du cheval), ces quatre amazones de l'ère post-apocalyptique vivront des aventures extraordinaires dans des décors transformés par le Grand Chaos. Un road novel original.

À la fois texte sacré, épopée poétique, récit fantastique, conte philosophique, roman d'aventures et de science-fiction, les Chroniques de l'après-terre déroge à tous ces genres en les contenant tous. Les jeunes adultes, avides de découvertes, seront ravis par cette lecture.

Montréal, 2167.


À l’heure où les puissants de ce monde, surnommés Pions, construisent de nouvelles villes au-dessus des anciennes, accentuant l’écart entre les riches et les pauvres, le vinyle devient un objet de convoitise tant pour les uns que pour les autres. Les premiers y voient un moyen de s’enrichir davantage en les collectionnant et en faisant monter les enchères; les seconds, se disant Rebelles, issus d’une longue tradition reliée à la culture rock, y voient un outil de revendication sociale, comme l’était jadis la musique de leurs ancêtres, inscrites sur ces « microsillons ». Prosper Saline, pisteur de vinyles de son métier, est payé pour rechercher ces précieuses galettes. Il travaille autant pour les Pions que pour les Rebelles. Il sera un jour sollicité pour rechercher un vinyle que le chef Rebelle Rainbow Man, un vieil ennemi de Saline, s’est fait voler de ses imprenables Voûtes. Il s’agit d’un disque rare du groupe Dégâts d’âme, des adeptes de Black Metal qui, selon la rumeur, auraient été enlevés par Lucifer lui-même lors d’un spectacle. Voilà donc notre héros mêlé à une histoire de possession démoniaque et de puissances infernales…

« Après Le rêve couleur d’orange et Les chasseurs d’éternité, Jacques Lazure poursuit, avec Chroniques de l’Après-Terre, son cycle du « Grand  Grand Chaos ».

Cette fois, il se penche sur un sujet très actuel, les religions, en posant aux adolescents et aux jeunes adultes la question qu’on ne leur pose plus : qu’est-ce qu’un texte sacré?

Loin de tout réalisme, ce roman, à mi-chemin entre le Fantastique et la science-fiction, aborde pourtant des thèmes ancrés dans la réalité d’aujourd’hui. Jacques Lazure poursuit encore, ici, une démarche unique : derrière cet imaginaire en apparence débridé se cache un discours qui nous concerne tous.

Les Chroniques de l’Après-Terre raconte l’histoire de Joni, jeune Rebelle chargée de retrouver des textes sacrés pour sa Grande Mère mourante. Accompagnée de trois femmes, Nico, Nina et Siouxsie, chevauchant une bête fabuleuse, elle parcourra la planète de l’Après-Terre, s’arrêtera dans des villes et des régions aux décors grandioses. Elle recueillera des témoignages, trouvera des trésors de ses ancêtres, vivra des aventures extraordinaires. Un road novel original dont les jeunes adultes raffoleront.

« Avec Le pisteur de vinyles, Jacques Lazure poursuit sa démarche originale déjà présente dans ses romans précédents : après avoir abordé le thème du cinéma dans Pellicules-Cités, celui de la littérature dans LLDDZ, celui de l’art dans La mandragore, il traite de musique dans Le pisteur de vinyles. Les références à certains courants musicaux (punk, glam, métal, rock psychédélique et progressif) plairont aux jeunes qui n’ont pas connu l’ère du vinyle, mais qui vibrent autant sur la musique que sur la littérature. L’auteur croit que les fans de musique heavy metal pourraient apprivoiser voire aimer la littérature par Le pisteur de vinyles et ce, jeunes et moins jeunes confondus, puisque la musique et une histoire de suspense n’ont pas d’âge.
Malgré les clins d’œil au présent et au passé, le roman ne s’adresse pas uniquement aux érudits du fantastique, de la science-fiction ou de la musique rock. Le pisteur de vinyles reste d’abord et avant tout un suspense efficace qui vous tiendra en haleine du début jusqu’à la fin. »